Articles

Une nouvelle maquette du Journal

Une nouvelle maquette du Journal

    Pour ce numéro d’été,  Surfer’s Journal fait l’objet d’une nouvelle maquette, innovante par son graphisme esthétique épuré, changeant un peu les codes établis. Un parti pris rapprochant plus la revue du beau livre, tout en gardant la dynamique qui fait le rythme et l’attrait d’un magazine. Dans son principe rédactionnel, Surfer’s Journal reste fidèle à ce qui le guide depuis sa naissance il y a plus vingt ans, l’éclectisme des articles reflétant la vitalité de son approche journalistique et de la culture surf. Entre temps cependant, les modes de lecture ont changé, Internet virtualisant l’information à la vitesse de l’instant. Mais on apprend aussi de la science que c’est par l’émotion que notre mémoire se forme et qu’ainsi nous nous construisons comme nous sommes. Si Surfer’s Journal a la capacité de vous émouvoir par ses articles comme par son «objet papier», alors nous sommes dans notre mission. Pour accomplir

Lire la suite

Surfer’s Journal 121, l’esthétisme change…

Surfer's Journal 121, l'esthétisme change...

Le Surfer’s Journal 121 est en kiosques. Nouvelle mise en page (à vous d’apprécier…), avec  au sommaire de ce numéro : – Rencontre avec Lisa Andersen (4 fois championne du monde) et son appétit de surfer qui la dévore toujours autant. – Le portfolio de Jon Foster, photographe du La Jolla (Calif.) des années 1970. – L’histoire et le devenir de Cloud Nine, le spot qui a fait découvrir les Philippines. – Portfolio d’un photographe qui monte, Corey Wilson. – Un pionnier du surf-art, Mike Dormer, et sa mascotte BD 70’s/80’s, Hot Curl. – Dakar, marche dans la ville pour aller surfer. Atmosphère citadine à l’africaine. – L’artiste surfeur marseillais, Lionel Scoccimaro. – 60 ans de surf, extraits d’exposition à Biarritz. – Jonathan Paarman, surfeur des 70’s sud-africain au style puissant, devenu constructeur de multicoques. – Au nord du soleil, hibernation durant 9 mois de deux surfeurs norvégiens pour surfer et

Lire la suite

Hawaii, “à l’ancienne” par Bernard Testemale

Hawaii, “à l'ancienne” par Bernard Testemale

Peut-être que cela lui rappelle la période (années 1980) où il était fabricant à Hendaye de dérives de windsurf, où il manipulait les produits, où il plongeait les mains dans la matière. Toujours est-il qu’après plus de 25 ans de carrière professionnelle comme photographe de surf, Bernard Testemale, plus que reconnu dans le métier, passé comme ses collègues, de la subtilité du diaphragme d’ouverture combinée à la qualité des optiques avec la pellicule argentique, à la course au meilleur capteur numérique faisant l’ivresse incessante de la colorométrie pixelisée d’aujourd’hui, hé bien après tant d’expérience photographique, notre sexagénaire a décidé de revenir à l’origine de la photographie avec des prises de vues comme en 1850. La photo au collodion, il n’est pas le premier, ni le seul (voir SJ n°111), mais à tout le moins Bernard Testemale y a mis toute sa passion depuis six ans. Et il s’est donné les moyens

Lire la suite

Les gars de la Grande !

Les gars de la Grande !

  Voilà un film documentaire dont le sujet et la forme sonnent frais. Biarritz Surf Gang, une série de dix épisodes de six minutes actuellement sur le web via Studio Plus, a créé le “feu” lors de sa projection en avant-première à Biarritz.  Il est au programme du Festival du film de surf d’Anglet du 10-13 juillet. Au départ, l’idée de deux jeunes surfeur biarrots, Pierre Denoyel et Nathan Curren (fils de Tom) de faire un film sur leurs aînés de la génération années 1980, les surfeurs de la Grande Plage. Les deux garçons n’ont qu’une expérience limitée en audiovisuel, quant à l’histoire qu’ils veulent raconter, elle traite de surfeurs dont les noms sont surtout dans la mémoire locale Mais Pierre et Nathan connaissent ces gars, savent leur parcours, ont vu leurs films de surf de voyage, et mesurent d’autant mieux le lien qui a fait leur bande, qu’eux mêmes vivent une

Lire la suite

Peter Harper, chanter pour aimer… et pour Surfrider

Peter Harper, chanter pour aimer... et pour Surfrider

Il n’est pas toujours facile de se faire un prénom quand on a un frère aîné, Ben Harper, dont le talent musical est mondialement reconnu et apprécié. Mais la musique chez les Harper, c’est une grande histoire familiale. Tout autant que Ben, Peter Harper a grandi en passant son enfance dans ce magasin d’instruments de musique que tenait sa grand-mère, dans un petit patelin à l’est de Los Angeles. Une grand-mère qui lui a appris l’amour et la rigueur de la musique, comme elle les avait transmises à sa mère, elle-même une musicienne capable de jouer n’importe quel instrument à corde. A cette filiation maternelle, ajoutez un père, aujourd’hui décédé, percusionniste, alors on comprend que Peter ait en lui  le plaisir musical et une aisance à composer et chanter du folk. Contacté il y a deux ans par Surfrider Foundation Europe pour venir jouer au sein du festival Ocean Climax, sans

Lire la suite

François Lartigau, la courbe d’une vie

François Lartigau, la courbe d'une vie

Un peu comme des sessions de surf marquantes, François Lartigau voyait la vie en Surfing Moments. Et des moments de surf, des moments de vie, il en a eu, ce qui lui faisait dire, avant de nous quitter, qu’«il en avait bien profiter». Une vie riche. Cette exposition qu’il préparait avec Jacky Dupin, surfeur et homme de culture, directeur du Musée de Guéthary, et ce livre auquel il travaillait (et qu’il demanda à Alain Gardinier, d’aboutir), il avait bien l’intention de les vivre le jour J, d’en faire d’autres Surfing Moments, de joie, de rencontres… dont sa mémoire pullulait. Il s’est battu jusqu’au bout, jusqu’au moment il a accepté son destin avec une dignité exemplaire. Le jour du vernissage de l’exposition, alors que cette semaine de mai affiche des soirées orageuses, comme lors de la cérémonie océane qui lui fut consacrée en décembre 2016, le temps est au beau. Un

Lire la suite

Surfer’s Journal n°120 en kiosques

Surfer's Journal n°120 en kiosques

Avec cette photo étonnante prise d’un drone par Travis Marshall, en Australie de l’ouest, montrant ce qui se passe sous l’eau parfois avec les courants sans forcément qu’on se rende compte, retrouvez au sommaire de ce numéro de printemps :  – Interview avec Matt Archbold – Jolie histoire de don, avec une planche qui passe de main en main – Le duo Maurice Cole-Tom Curren et le reverse vee d’un shape magique en 1990/91 – Petit trésor photos de John Penning, Australie des 60’s – Ant Corrigan, le surf à l’australienne des années 1980 – Chez Daniel Jones, au carrefour de la vie surf du North Shore – Butch Van Artsdalen, le premier maître de Pipeline – Portfolio de Mark McInnis, le surf isolé de la côte nord pacifique – Surfing Moments, le livre et l’exposition du regretté François Lartigau Et plus encore…

Lire la suite

Finnegan sur France Culture

Finnegan sur France Culture

William Finnegan, avec Jours Barbares, fait rentrer le surf dans la littérature par la grande porte. Il était l’invité de  “Ping Pong” sur France Culture avec Gibus de Soultrait. Le surf par tous les côtés. Un moment riche d’échanges et  plein de vie.   A écouter…! https://www.franceculture.fr/emissions/ping-pong/william-finnegan-gibus-de-soultrait

Lire la suite

Hommage à John Severson

Hommage à John Severson

Vendredi 26 mai, John  Severson, 83 ans, par qui, le premier, le surf est devenu l’expression d’une culture, s’est éteint , en étant chez lui, entouré des siens et face à l’océan  qu’il a cheri toute vie. Natif de San Clemente, surfeur de cette Californie du sud encore sauvage des années 1950, il en exprima les vagues, la plage et le mode de vie d’abord par la peinture, son premier et véritable art, faisant de ses toiles des œuvres remarquables d’expressionnisme et de modernité picturale. Puis il fut cinéaste de surf à l’image de Bud Browne (son aîné) et de Bruce Browne (son contemporain), et en 1960, face au succès de son livret photos, The Surfer, qu’il vendait en projetant ses films, il créa Surfer magazine… En 1971, il vendit le magazine et s’installa avec sa famille à Maui (Hawaii), surfant, photographiant, peignant tout en diversifiant ses activités. Ce qu’il a fait jusqu’à

Lire la suite

Itv William Finnegan

Itv William Finnegan

A l’occasion de la sortie en France de la biographie de William Finnegan, Jours Barbares (1), qui a reçu le Prix Pulitzer 2016 aux Etats-Unis,  nous publions ici l’entretien qu’il avait accordé à Surfer’s Journal en 2011, à New York,  au sujet de ce livre en cours d’écriture et de sa vie de surfeur et de son métier de grand reporter de guerre pour The New Yorker. Propos recueillis par Jamie Brisick En 1992, le New Yorker publie « Playing Doc’s Games », une nouvelle en deux parties qui totalise 39 000 mots et dans laquelle le journaliste William Finnegan plonge le lecteur dans le milieu du surf de San Francisco. Très vite cette nouvelle acquiert la réputation d’être « le meilleur morceau de littérature jamais écrit sur le surf », une opinion toujours en vigueur aujourd’hui. Cette nouvelle évoque ce qui n’est jamais écrit à propos du surf : elle décrit les sentiments qu’on éprouve dans

Lire la suite
Page 1 sur 712345Dernière page »

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.