Articles

Le Surfer’s Journal 113 en kiosques

Le Surfer's Journal 113 en kiosques

Le numéro 113 d’avril-mai est sorti avec en couverture une jeune surfeuse audacieuse à Waimea, Ema Erickson, fille de big wave rider. Retrouvez au sommaire de ce numéro: Vélocité sans fin. David Rastovich surfe des planches single fin shapées par George Greenough, conçues pour un maximum de vitesse. Essai à Cloubreak (Fidji) et commentaires de Rastovich, doublés d’explications techniques de Greenough. Eloquent. Lover’s Beach. Un spot dans une crique isolée avec une petite vague pleine de puissance, non loin de Cabos San Luca (Baja California) et ses fiestas. Toute une histoire. Elégante et conviviale. Dorothy Jurado, surfeuse équatorienne, championne dans les années 1960. Le parcours d’une sportive aisée et stylée ayant la classe de sa classe. Chaleureux. En roulant dans le park. Dane Reynolds en action et en commentaire par lui-même sur le surf moderne (et notamment le sien). Margaret River. Les spots, les surfers, l’histoire et la vie locale de l’ouest australien.

Lire la suite

Le duende et le surf

Le duende et le surf

Il y a de multiples façons de voir le surf, sachant que la plus franche et la plus honnête, c’est d’en faire. Ce qui fait dire à plus d’un que le surf, c’est d’abord l’action et que le reste c’est de la littérature. Du blabla. La preuve par la vague, point barre, qu’elle soit notée ou non. Pour autant, il n’y a pas plus bavard qu’un surfer qui parle de surf comme tout passionné et/ou aficionado d’une activité humaine, qu’il s’agisse de raconter sa session, son trip ou de commenter la performance de tel ou tel. Si aujourd’hui le surf se définit plus généralement comme un sport, (et en annexe comme un mode de vie marqueté de voyage, de nature et de liberté), ses racines, on le sait, sont de constitution ancestrale polynésienne, tissées de liens de communauté, de pratiques instituées, de paradigmes tant ludiques que cosmologiques. Puis au fil

Lire la suite

Compagnon is life

Compagnon is life

Fred Compagnon ici saisi dans le tube en alaia par son ami Benoît Brecq qui appliqua la technique de photo tubulaire mise au point par Laurent Pujol, consistant à surfer derrière, tout en photographiant. Ce qui veut dire se faire exploser la seconde d’après. Benoît Brecq s’en souviendra longtemps, puisque cela lui valut de casser sa planche en deux, d’avoir le caisson photographique arraché des mains et de sortir de l’eau avec celles-ci en sang. On comprend maintenant comment Laurent Pujol préserve son copyright 🙂 Mais au final Compagnon et Brecq peuvent être contents du résultat obtenu car la photo jette, d’autant que pour se retrouver dans un tube aussi gras et caverneux en alaia, il faut tout simplement s’appeler Compagnon. Bodyboarder depuis toujours, aussi à l’aise en drop-knee qu’un Paul Roach, Fred Compagnon est un joyeux de la mer et des vagues, toujours inventif et talentueux. Après un petit

Lire la suite

Masculin – Féminin

Masculin - Féminin

Deux jolies vidéos de Vincent Duvignac, en solo dans les Landes, saisi du ciel par un drone en balade et de Kelia Moniz, toute de grâce à Malibu, dans les nuances sensuelles  d’images noir et blanc. Petites vagues pleines de fluidité vivifiante qui donnent à rêver, en shortboard comme en longboard, et qui rythment le surf au masculin comme au féminin, dans le ton d’une union aussi passagère qu’éternelle. Waves for him, waves for her, waves for ever… Share them.

Lire la suite

Dernière vague pour le big wave rider Brock Little

Dernière vague pour le big wave rider Brock Little

Le big wave rider hawaïen Brock Little décède à l’âge de 48 ans à la suite d’un cancer. C’est un grand waterman qui disparaît. Il s’était fait connaître lors du premier Eddie Aikau 1985 en étant avec Aaron Napoleon, un des plus jeunes invités à la compétition de Waimea, en ayant même pas 18 ans. A partir de là, Brock Little a été un de principaux fer de lance d’un renouveau du big surf à Hawaii et dans le monde. Son talent de big wave rider s’exprima à Waimea, mais aussi à Todos Santos et Maverick. Puis ce fut lors de l’Eddie Aikau 1990, marqué par une très belle houle et énorme houle et un vent off short très fort, que Brock Little inscrivit son empreinte légendaire dans le big surf. En s’élançant sur ce qui fut considéré alors comme la plus grosse vague jamais surfée, puis en sortant un tube

Lire la suite

Voyage à Maverick

Voyage à Maverick

Hiver 2012, Pilou Ducalme, jardinier de métier et surfer de gros par passion, a son billet pour San Francisco. Il part réaliser un rêve en allant surfer Maverick alors qu’une grosse houle est en route dans le Pacifique. Il a avec lui une petite camera pour filmer son journal de bord. Bien sûr il lui arrive plein de péripéties entre les conditions de surf qui tournent à la tempête, ses planches commandées qui tardent à arriver, et surtout cette première session où, après deux vagues surfées, il en prend une autre sur la figure qui l’envoie longtemps, très longtemps au fond… 4 ans plus tard, Pilou refait le récit de son voyage devant la caméra de Benjamin Ithurriague, narrant son histoire avec la simplicité du surfer passionné qu’il est et l’émotion encore pleine de gravité et de joie de son vécu à Maverick. Ithurriague, alias Benituvideo réalise un joli montage qui, outre Maverick,

Lire la suite

Le Surfer’s Journal 112 (fev-mars) est sorti

Le Surfer's Journal 112 (fev-mars) est sorti

Avec Mason Ho en couverture, ce Surfer’s Journal 112 vous propose son lot habituel de voyages et de rencontres, avec au sommaire :   Le portrait de Mason Ho, digne fils de son père, Michael Ho, et parmi les meilleurs actuels due Pipeline. Un garçon  tout à son aise dans la vie. Par Derek Rielly Journal de bord d’un surf trek sur la côte nord ouest américaine. Rude mais des paysages grandioses. Par Mark McInnis Bali à l’aube du surf. Témoignages de cette période de la fin 60’s/début 70’s où hippies et surfers se mélangeaient en se croyant au paradis. Par Phil Jarratt Témoignage et photos d’un adolescence surf 70’s en Floride. Par Robert Pancho Sanchez La quête de spots à Java en gardant en tête que la vague n’est pas loin. Pour les mordus. Par Nathan Meyers Histoire détaillée d’une gravure surf emblématique d’Hawaii datant de 1819. Par Hervé Manificat Portrait

Lire la suite

Surf&danse

Surf&danse

Le surf est souvent comparé à la danse. Ce petit film est une tentative d’associer les deux arts au travers de cette dimension du mouvement qu’ils ont commun. Cet essai filmé, réalisé par Gibus de Soultrait, est dans la suite de Les vagues et les amours présenté au Festival du film de surf 2015 d’Anglet.  Le film s’appuie sur la jolie musique (piano et electro)  du duo Newgang. Il met en scène Ambre-Victoire Damestoy, fille de shaper, danseuse et surfeuse qui improvisa sa danse devant la caméra. A ces images s’ajoutent celles de surf, avec en action Antonin de Soultrait et Antoine Delpero. L’effort de justesse de ce petit fil,  posant par ailleurs la question de “Non plus, Où va-t-on ? mais plutôt Qu’est-ce qui nous emporte ? ” est aussi dans le travail minutieux de montage effectué par Jonathan Roy, cherchant à ce que surf, danse et musique ne fasse qu’un seul et

Lire la suite

Joni immortalise Joël

Joni immortalise Joël

(Paru dans Surfer’s Journal 111). Joni Sternbach photographie Joël de Rosnay comme au 19ème siècle Le hasard fait bien les choses. Joni Sternbach, new-yorkaise, grande photographe maître es collodion humide (procédé photographique du 19ème siècle) de passage à Biarritz cherche à parfaire son travail sur la communauté des surfers dans le monde, en voulant photographier des surfers de la côte basque et, si possible, des pionniers. Dînant dans un restaurant, elle est avertie que Joël de Rosnay est à la table d’à côté. La rencontre se fait. Le lendemain matin sur la plage de Parlementia, Joni Sternbach pose le trépied de sa chambre et saisit sur sa plaque le portrait de Joël de Rosnay, 78 ans. Un joli moment d’histoire. Mais revenons en arrière. Joni Sternbach (dont Surfer’s Journal a publié en 2010 sa première série de photos au collodion de surfers, Surfland n°78) a toujours été dans la photographie,

Lire la suite

La liberté de surfer, de dessiner

La liberté de surfer, de dessiner

Article paru dans Surfer’s Journal 106 (février-mars 2015) – Mercredi 8 août 2012 sortait dans les kiosques le numéro 1051 de Charlie Hebdo avec en pages intérieures, La fatwa de la semaine, signée Charb, ayant pour titre Mort aux surfeurs. Dans un texte d’une férocité humoristique chère à l’hebdomadaire satirique, Charb s’en prenait, à cœur joie, aux surfers à cause du tintamarre médiatique que ces derniers faisaient depuis un certain temps, sous prétexte qu’ils se faisaient bouffer par des requins, qu’ils ne pouvaient plus surfer et qu’ils réclamaient des mesures pour continuer leur pratique océane. Entre janvier 2011 et août 2012, il y avait eu neuf attaques de requins dont trois mortelles, à la Réunion. Prenant volontairement le parti des requins dans sa fatwa, Charb enfonçait le clou du surfer Brice de Nice, inconséquent à vouloir assouvir sa passion, quelle que fût la réalité du danger. « Ouais, mais le

Lire la suite
Page 10 sur 12« Première page89101112

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.