Jazz on the nose (et dans les oreilles)

 

Ce petit film de Toma Jablon, Step’n Soul, largement primé il y a quelques années dans les festivals, est un “blue note” du surf. Jablon l’a finalement téléchargé sur internet pour le montrer à tous. On se plait ici à le mettre dans nos colonnes et à le partager. L’association jazz et surf, et plus particulièrement le longboard, n’est pas nouvelle. Déjà dans les 60’s, certains films de surf s’affranchissait de la lancinante “surf music”, pour aller chercher dans le jazz des notes plus rythmées, plus soufflées s’alliant à la glisse et aux pas du longboard. Egalement Joël Tudor a été mis en scène sur du jazz..

Mais Ici Toma Jablon est allé plus loin dans la démarche, en mettant le morceau de jazz de Wynton Marsalis dans les oreilles du surfeur anglais Sam Bleakley pendant qu’il surfait. Tout comme lui-même sur le rivage au moment de filmer. Et l’effort de synchronisation voulait que l’un et l’autre lancent le morceau au moment chacun rentrait en action, Sam démarrant la vague, Toma appuyant sur “on” de camera.

Tout le film ne repose pas sur cette synchronisation, mais cela illustre la volonté de la démarche. Les autres prise de vues, aquatiques notamment, nous montrent Bleakey (qui ressemble étrangement au trompettiste Chet Baker !) surfant en battant le rythme du morceau qu’il entend. Et on se met soi-même à battre le rythme, voire à surfer. Pour faire son film, Jablon est allé cherché une vague des îles du Pacifique, dont le déroulé est bien attirant…

Joli film qui passe à travers le temps, comme le jazz. Et c’est pour cela qu’on l’a mis ici, avec Surfer’s Journal… où il y a quelques fan de jazz.

Step N’ Soul

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.