L’artiste Liu Bolin disparaît dans les déchets

L’événement a été exceptionnel. L’artiste contemporain chinois Liu Bolin, mondialement connu pour ses œuvres de dissimulation dans le paysage, est venu spécialement avec son équipe dans les locaux de Surfrider Foundation Europe, à Biarritz, en juin dernier, pour réaliser deux performances artistiques sur fond de déchets. Artiste engagé, Liu Bolin, motivé par le travail de SFE, a décidé de cette action pour sensibiliser le plus grand nombre à la problématique des déchets plastiques.

Aujourd’hui les différentes gyres de plastique tournoyant sur des kilomètres carrés dans les différents océans représentent ce qu’on appelle désormais le «septième continent». La densité de microplastique y est parfois plus importante que celle du plancton. La prise de conscience commence à se faire. Malheureusement la demande de plastique ne cesse d’augmenter, pratiquement deux fois plus vite que PIB mondial. En 2016, la production d’éthylène servant à celle du plastique a été de 147 millions de tonnes. Il en faudrait 186 millions de tonnes en 2023 selon les prévisions. Forte de l’extraction massive et rentable de gaz de schiste en Amérique du nord, l’industrie pétrochimique américaine va investir 186 milliards de dollars pour de nouveaux sites de production.

Entre la destruction colossale de l’environnement liée à l’extraction des sables bitumeux, notamment au Canada, et la pollution océane et terrestre de plus en plus dramatique, inhérente aux déchets plastiques, une telle production a quelque chose d’effarant, la chaîne de recyclage n’étant pas à la hauteur. Bonne chose, les sacs plastiques disparaissent peu à peu de la consommation. Sortir du pétrole à cause des méfaits du co2 et du plastique ne passera que par une baisse de la demande… Les prévisions de l’industrie du pétrole ne sont pas des vérités en soi… A bon entendeur, l’action au quotidien à de quoi peser,  si on ne veut pas disparaître, comme Bolin, sous nos déchets !

Paru dans Surfer’s Journal 121

L’artiste Liu Bolin dans les locaux deSurfrider/DR Surfrider Foundation Europe

 

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.