Histoire

Magic Kelly

Magic Kelly

  Kelly Slater vient de gagner à Teahupoo en s’appuyant comme jamais sur le foamball dans le tube. L’occasion de ressortir une vidéo et un article paru dans Surfer’s Journal en 2008 (N°68) et écrit à l’occasion d’une vague exceptionnelle de Kelly à Padang Padang. Depuis, Slater a donc montré à Teahupoo qu’il avait fait de l’exception, sa règle !!! Dans un monde surabondant médiatiquement, l’exceptionnel tend à s’effacer dans le flot continu des images et des événements qui nourrissent la galaxie des écrans modernes. Non pas tant qu’on ne le remarque pas, mais très vite il s’annule dans l’accélération de ce qui suit, faute de distance critique, d’arrêt sur image pour se donner les arguments d’une réflexion replaçant le fait à sa hauteur. Ce qu’a réalisé Kelly Slater sur la vague de Padang à Bali, lors de sa série du premier tour du Rip Curl Pro est, de fait, exceptionnel, Slater

Lire la suite

En quête de récits

En quête de récits

  A l’heure où le vaste champs de l’univers de la «data» est en train de devenir la nouvelle mine d’or de notre existence numérique et consommatrice, chaque fois plus immédiate et à la mémoire éphémère, il y a peut-être un anachronisme de la part d’un auteur et de son éditeur à croire à la mission encyclopédique (modestement) d’un livre. Mais heureusement il y a encore des «fous» sur terre qui se détournent des injonctions capitalistico-idéalistes des gourous algorythmés et fortunés de la Silicon Valley. Face à l’universalisme numérique dans lequel ces derniers ont décidé de baigner tout ce qui désormais nous sera donné à lire, à voir, à entendre, il y en a qui croient encore en Jules Verne, à cette écriture du récit qui mène ailleurs, à cet objet du livre pour transmettre ce qui fait la portée universelle d’une mémoire nourrie de multiplicités d’existences et de témoignages dûment

Lire la suite

Back to The Endless Summer

Back to The Endless Summer

  A l’occasion des 60 ans de la sortie dans le réseau cinéma de The Endless Summer, (filmé en 16 mn et gonflé alors en 35 mn), le mythique film de Bruce Brown ressort actuellement en salle, dans une version numérisée de haute qualité (et sous-titrée). The Endless Summer est tourné par Bruce Brown en 1962/63 et sort en 16 mn en 1964. Bruce Brown fait alors partie des cinéastes surf comme Bud Browne (son aîné), John Severson, Greg Noll de la fin des 50’s/début 60’s dont les films de pur surf (les surf movies, à ne pas confondre avec les beach movies d’Hollywood) remplissent les salles communales de Californie avec un public de férus des vagues. Du hardcore, dirait-on aujourd’hui. Mais Bruce Brown, surfer passionné, a aussi envie de faire une carrière cinématographique, et il se lance dans le projet d’un long métrage, autour d’un tour du monde avec deux jeunes

Lire la suite

La rencontre de Cook et de Tupaia

La rencontre de Cook et de Tupaia

    Dans un livre collectif, Vivre en mer*, sous la direction d’Hélène Guiot, ethnoarchéologue, spécialiste de la culture polynésienne, l’article sur la rencontre de Cook et de Tupaia est particulièrement évocateur de la grande culture maritime des anciens Polynésiens.  Ecrit par Anne Di Piazza, archéologue attachée au Cnrs-Credo Aix-Marseille, il révèle aussi la portée de cet événement réunissant deux grands hommes, ayant chacun l’ouverture d’esprit de chercher à se comprendre, malgré la barrière du langage et le fossé culturel. Tupaia est né vers 1725, originaire de l’île de Raiatea. C’est un grand prêtre et surtout un grand navigateur, largement reconnu dans la communauté polynésienne, au moment où le capitaine Cook explore le Pacifique et arrive à Tahiti en 1769, à l’occasion de son premier voyage, à bord de l’Endeavour. Deux ans auparavant le navigateur britannique Samuel Wallis avait déjà accosté à Tahiti et rencontré Tupaia dont la politique a été

Lire la suite

Un océan d’histoire de surf

Un océan d'histoire de surf

Un livre de surf qui pèse plus lourd que votre planche de surf, à l’heure où tout se dématérialise avec le numérique, qui plus est la lecture, voilà qui est détonant. Mais les Editions Taschen, sortant ce printemps Surfing, (7 kg, 592 pages, 30 X 40 cm, près de 1500 images…) n’en sont pas à leur premier livre XL, ni à leur premier livre de surf. Connues pour donner à leurs publications un fort impact qualitatif à l’image et sur un large spectre de thèmes (art pictural, architecture, photographie, érotisme, mode, stars…), les Editions Taschen ont déjà jeté leur dévolu sur le surf à partir des photos historiques, des 50’s aux 70’s, de Leroy Grannis. Un résultat savoureux que plus d’un surfer a dans sa bibliothèque. Avec le livre Surfing, on passe à une autre dimension. Le format, le nombre de photos… mais surtout l’étendue du sujet puisque sont regroupées

Lire la suite

Dernière vague pour le big wave rider Brock Little

Dernière vague pour le big wave rider Brock Little

Le big wave rider hawaïen Brock Little décède à l’âge de 48 ans à la suite d’un cancer. C’est un grand waterman qui disparaît. Il s’était fait connaître lors du premier Eddie Aikau 1985 en étant avec Aaron Napoleon, un des plus jeunes invités à la compétition de Waimea, en ayant même pas 18 ans. A partir de là, Brock Little a été un de principaux fer de lance d’un renouveau du big surf à Hawaii et dans le monde. Son talent de big wave rider s’exprima à Waimea, mais aussi à Todos Santos et Maverick. Puis ce fut lors de l’Eddie Aikau 1990, marqué par une très belle houle et énorme houle et un vent off short très fort, que Brock Little inscrivit son empreinte légendaire dans le big surf. En s’élançant sur ce qui fut considéré alors comme la plus grosse vague jamais surfée, puis en sortant un tube

Lire la suite

Voyage à Maverick

Voyage à Maverick

Hiver 2012, Pilou Ducalme, jardinier de métier et surfer de gros par passion, a son billet pour San Francisco. Il part réaliser un rêve en allant surfer Maverick alors qu’une grosse houle est en route dans le Pacifique. Il a avec lui une petite camera pour filmer son journal de bord. Bien sûr il lui arrive plein de péripéties entre les conditions de surf qui tournent à la tempête, ses planches commandées qui tardent à arriver, et surtout cette première session où, après deux vagues surfées, il en prend une autre sur la figure qui l’envoie longtemps, très longtemps au fond… 4 ans plus tard, Pilou refait le récit de son voyage devant la caméra de Benjamin Ithurriague, narrant son histoire avec la simplicité du surfer passionné qu’il est et l’émotion encore pleine de gravité et de joie de son vécu à Maverick. Ithurriague, alias Benituvideo réalise un joli montage qui, outre Maverick,

Lire la suite
Page 2 sur 212

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.