Surfer’s Journal N° 143

Surfer's Journal N° 143

De belles histoires histoires et étonnants personnages dans le Surfer’s Journal N°143, qui s’achemine actuellement en kiosques et auprès des abonnés (c’est parti;). – Le récit de la mise au point de la camera GoPro à partir du surf et du tube par le récit d’un deux pionniers de cette aventure.  – L’interview d’un grand waterman français, Ludovic Dulou, champion de paddleboard et sup, surfeur de gros et homme volant sur sur foil dans le plein océan, dont le documentaire, L’Albatros, est juste sorti sur YouTube – L’histoire de la vague de la décennie, Skeleton, en Namibie, gauche tubulaire pour les experts mais qui nourrit les imaginaires. – Une aventure en Afrique avec Antony “Yep” Colas parti en quête d’un mascaret, loin de tout, en Guinée-Bissau.  – Le portrait de la jeune surfeuse australienne, Jaleesa Vincent, qui “déchire” et dévore tout dans une énergie créative originale.  – Trois autres portraits tout aussi singulier avec le snwosurfeur japonais Taro Tamai dont la

Lire la suite

Surfer’s Journal 139 (Août-Septembre) en kiosques

Surfer's Journal 139 (Août-Septembre) en kiosques

Avec Graig Anderson en couverture, saisi par John Respondek sur une vague de l’hémisphère sud, le Surfer’s Journal 139 vous propose d’accompagner votre été par de belles surprises de lecture, pleines de diversité. Au sommaire de ce numéro. – Rob Machado avec le récit des coulisses du tournage épique de The Drifter (2009). Derrière le style cool du surfeur, la vie qui connait un certain chaos ! – Les photos de Jimmy Metyko qui fut le photographe providentiel du début des années 1980 suivant la scène de Santa Barbara avec le jeune Tom Curren, et consœurs. Des photos faites dans la complicité de la camaraderie du moment. – Le portrait de Tom Kay, surfeur britannique, engagé dans le sauvetage en mer et entrepreneur d’une marque surf écolo. Un homme qui ne dort pas, avec l’océan pour le tenir en éveil !  – La chorégraphe surfeuse Laurie Pischier-Pimont qui transforme ses danseurs en vagues

Lire la suite

Surfer’s Journal 138 (juin-juillet) en kiosques

Surfer's Journal 138 (juin-juillet) en kiosques

– L’âge d’or des planches en bois, cette période d’avant guerre jusqu’à la fin des 50’s en Californie du sud où les surfeurs-shapeurs cherchaient du bon bois balsa auprès d’industriel de l’aviation. Un récit éloquent d’hommes inventifs et de rencontres bienfaitrices. – La session mémorable de cet hiver à Belharra, avec une houle majestueuse et glassy pour cette vague rare et toujours phénoménale. De toute beauté. – Session historique 70’s de skate dans le désert californien où d’énormes pipelines d’un projet de canalisation deviennent comme des vagues infinies pour les gars de Dogtown qui skataient autant qu’ils surfaient. Des photos et témoignages étonnants et historiques ! – Surf trip roots sur un îlot polynésien, où l’aventure de se lancer seul à l’eau sur un spot de reef se mêle au partage de la vie de village. – Surf nocturne à Waikiki, une autre facette d’Hawaii avec les photos de John

Lire la suite

“Le surf change le monde”, Itv de Gibus de Soultrait.

“Le surf change le monde”, Itv de Gibus de Soultrait.

Le bruit des vagues rythme ses réflexions depuis maintenant quarante ans. Né à Biarritz en 1957, Gibus de Soultrait, surfeur, écrivain, journaliste, est un match-maker autodidacte hors norme. Il a fait se rencontrer deux univers qui s’ignoraient. Celui de la glisse, et celui de la philosophie. Lui-même est comme né de ce croisement peu banal. Surfeur assidu depuis l’âge de 10 ans, il crée à deux le magazine Surf Session en 1986, cofonde l’ONG de défense des océans Surfrider Foundation Europe en 1990, puis prend la direction de Surfer’s Journal en France en 1994, avant de lancer en 2018 en petit groupe le mouvement citoyen Rame pour ta planète. Voyageur libre, imprégné de l’esprit surf alternatif des 70’s, il se jette dans les bras du monde à seulement 18 ans, un peu à l’arrache, bourlinguant en auto et bateau-stop. Comme en surf, il laisse la vague l’emporter. Celle de ces

Lire la suite

Surfer’s Journal 137 en kiosques

Surfer's Journal 137 en kiosques

Depuis le 9 avril, le Surfer’s Journal 137 a été peu à peu distribué aux abonnés (La Poste distribue le courrier 3 jours par semaine) et dans les kiosques (ouverts à 70%). (Cliquer sur “Où trouver”, le kiosque près de chez vous). Au sommaire de ce numéro : – La rencontre avec Torren Martyn qui a choisi la vie de bohème plutôt que la compétition et dont les courbes en twin-fin font l’actualité du free surf (et des vidéos) du moment. – Elisa Routa dans un très beau texte, plein de couleurs et d’odeurs, raconte son premier voyage au Maroc en passant par Imsouane. – Le parcours passionné du photographe Steve Bissell, entre le Panama où il grandit, surfa et le magazine Surfing dont il fut un reporter notoire. – Josie Prendergast multiplie les followers sur Instagram avec ses hang-ten en bikini. Le journaliste Phil Jarratt est allé la voir. Portrait. – Les vagues du

Lire la suite

Surfer’s Journal N°136 en kiosques

Surfer's Journal  N°136 en kiosques

Cineaste, collectionneur, voyageur, artiste, shaper, surfeur…Retrouvez la singularité de personnages qui font la diversité de la culture surf. Au sommaire de ce numéro : – Rencontre avec le cinéaste Jack Coleman qui peaufine ses images et son montage à l’exemple des surfeurs stylés actuels qu’il filme comme Alex Knost, David Rastovich, Ryan Burch, Bryce Young… – Voyage road-trip au Chili avec le choix délicat des spots, une aventure à la rencontre des vagues et de la population. – Hank Warner, shapeur californien qui, enfant de la balle, a connu les surfeurs légendaires des 60’s avant de devenir lui-même une référence. Il témoigne de son parcours. – Détour par Cuba pour y trouver quelques vagues, mais surtout des locaux passionnés de skate et de surf avec les moyens du bord. – Un collectionneur, Charles Adler, rempli de culture surf et dont la maison est un musée vivant. – L’histoire d’un design,

Lire la suite

Les surfeuses plongent dans l’aquarium

Les surfeuses plongent dans l'aquarium

Passage au Brest Surf Film Festival 2018. Au programme une sélection internationale et locale éclectique et raffinée, avec des surfeuses engagées, des interrogations existentielles, beaucoup de réalisatrices et des séances affichant complets, les quatre soirs de suite.    Tout au bout du continent européen, à la pointe du Finistère, le complexe d’Océanopolis trône. Ce vaste bâtiment blanc, semblable à une soucoupe volante posée devant l’océan Atlantique, est avant tout un immense aquarium, où touristes et locaux viennent admirer requins et pieuvres, étoiles de mer et poissons tropicaux. Et entre les raies d’eau douce perlées et les poissons-clowns, les enfants surexcités et les badauds nonchalants, les parcours fléchés et les panneaux explicatifs colorés, le visiteur peut aussi profiter d’un cinéma. C’est précisément là où, du 8 au 11 mai 2019, plus de mille surfeurs cinéphiles se sont retrouvés pour la troisième édition du Brest Surf Film Festival, créé en 2017 par

Lire la suite

L’artiste Tristan Barroso

L'artiste Tristan Barroso

  Quand on remonte l’avenue Mugabure menant au centre du village de Guéthary, on ne peut pas le louper: Le cri silencieux de l’extinction. Sur plus de deux mètres de haut, la tête d’un mandrill perd ses yeux et se décompose, à l’image de cette espèce de singe, au visage coloré, vivant dans les forêts des plaines du Gabon et du Cameroun, mais que le braconnage et la déforestation a rendu de plus en plus vulnérable. Invité à exposer à la Maison Marienia, Tristan Barroso a mis deux jours à peindre cette fresque sur bois, recto-verso, que les gens du village ont vite apprivoisée. Après tout, à Guéthary les indigènes sont peut-être aussi une espèce en extinction, gentrification du patelin faisant, et un peu de couleurs pour crier à la rescousse, ça pète et ça fait du bien ! Tristan Barroso est un artiste engagé. Les œuvres qu’il présente en ce

Lire la suite

Sea, surf&sex(isme)

Sea, surf&sex(isme)

Le sujet est délicat et sans doute un peu casse gueule, surtout quand la plume ici est masculine et qu’on peut déjà la soupçonner de vouloir se dédouaner. Pour autant, on tente.  Le surf a fait bonne figure de s’acoquiner avec le sexe et de se pavaner à bon compte de son émancipation des mœurs, en paraffinant par exemple ses planches depuis plus de quarante-cinq ans avec un anti-glissant dénommé Sex Wax, même si ce n’est pas le seul sur le marché. Quel autre sport peut dire que l’intitulé de son produit de base commence par Sex ? Et le surf de se vanter d’être fun, léger, sans complexe avec dans sa sauce le mot plaisir à tout bout de champ, et donc orgueilleux de pimenter de sexe son image, le fameux sea,surf&sex, longtemps dans toutes les bouches, à tout le moins dans tous les esprits. Mais qui passent majoritairement l’onguent

Lire la suite

Evasion Féministe

Evasion Féministe

Championne du monde de snowboard freeride en 2011, surfeuse invétérée, Anne-Flore Marxer est partie, elle aussi, faire son trip en Islande, avec son amie Aline Block. Mais pas parce que la destination de cette île est à la mode dans les magazines de surf (Surfer’s Journal inclus). Surtout parce la nation Islandaise est à l’avant-garde, dans son histoire, du combat féministe. Et histoire de secouer le monde la glisse de son sexisme ambiant, la Franco-Suisse en a sorti un film, A Land Shaped by Women, aussi instructif sur ce pays à la parité historique que planant, les deux filles œuvrant divinement avec leurs planches, dans des paysages aussi extrêmes que sublimes.   Deux blondes entrent dans un bar. Ainsi pourrait commencer une mauvaise blague, un peu misogyne. C’est tout l’inverse. Le bar, un café parisien en face de la Gare du Nord, est, le temps de quelques heures, le théâtre

Lire la suite