Articles

Stéphanie Gilmore vs Maurice Ravel

Stéphanie Gilmore vs Maurice Ravel

Réalisée par le cinéaste Jon Frank à l’occasion d’un voyage dans les Mentawai durant lequel les éléments finirent par s’accorder, cette vidéo est un joyau. Stéphanie Gilmore y exprime plus que jamais la beauté et la joie du surf. Sur fond de musique de Maurice Ravel, Jeux d’eau, les images prennent une couleur encore plus originales et magnifiques. Un grand plaisir.

Lire la suite

Vagues terrestres

Vagues terrestres

En juin 2016, le salon Sea Energy autour des énergies marines renouvelables était à Biarritz. A cette occasion, l’équipe de Surfpark à Bordeaux, organisa une journée de présentation et de débats autour des diverses technologies et projets de piscines à vagues. Avec Lilian Labit, surfer ingénieur qui travailla pour Surfrider Foundation Europe, fut l’animateur de cette journée. Il nous explique ce qu’il en est actuellement des piscines à vagues dont l’actualité connaît un bond avec les réalisations de Wave Garden et la médiatisation de la vague de Kelly Slater. Les vagues terrestres vont-elles sortir à foison des villes et des champs ? Affaire à suivre… Wave Garden utilise le procédé novateur de déplacement de masse, dit technologie buttoir, un peu comme la vague d’étrave de bateau, générée ici avec une forme se déplaçant sous l’eau, associée à celle du bassin. Ici le surf parc de Snowdonia (Pays de Galles), de nouveau

Lire la suite

Magic Kelly

Magic Kelly

  Kelly Slater vient de gagner à Teahupoo en s’appuyant comme jamais sur le foamball dans le tube. L’occasion de ressortir une vidéo et un article paru dans Surfer’s Journal en 2008 (N°68) et écrit à l’occasion d’une vague exceptionnelle de Kelly à Padang Padang. Depuis, Slater a donc montré à Teahupoo qu’il avait fait de l’exception, sa règle !!! Dans un monde surabondant médiatiquement, l’exceptionnel tend à s’effacer dans le flot continu des images et des événements qui nourrissent la galaxie des écrans modernes. Non pas tant qu’on ne le remarque pas, mais très vite il s’annule dans l’accélération de ce qui suit, faute de distance critique, d’arrêt sur image pour se donner les arguments d’une réflexion replaçant le fait à sa hauteur. Ce qu’a réalisé Kelly Slater sur la vague de Padang à Bali, lors de sa série du premier tour du Rip Curl Pro est, de fait, exceptionnel, Slater

Lire la suite

En quête de récits

En quête de récits

  A l’heure où le vaste champs de l’univers de la «data» est en train de devenir la nouvelle mine d’or de notre existence numérique et consommatrice, chaque fois plus immédiate et à la mémoire éphémère, il y a peut-être un anachronisme de la part d’un auteur et de son éditeur à croire à la mission encyclopédique (modestement) d’un livre. Mais heureusement il y a encore des «fous» sur terre qui se détournent des injonctions capitalistico-idéalistes des gourous algorythmés et fortunés de la Silicon Valley. Face à l’universalisme numérique dans lequel ces derniers ont décidé de baigner tout ce qui désormais nous sera donné à lire, à voir, à entendre, il y en a qui croient encore en Jules Verne, à cette écriture du récit qui mène ailleurs, à cet objet du livre pour transmettre ce qui fait la portée universelle d’une mémoire nourrie de multiplicités d’existences et de témoignages dûment

Lire la suite

Back to The Endless Summer

Back to The Endless Summer

  A l’occasion des 60 ans de la sortie dans le réseau cinéma de The Endless Summer, (filmé en 16 mn et gonflé alors en 35 mn), le mythique film de Bruce Brown ressort actuellement en salle, dans une version numérisée de haute qualité (et sous-titrée). The Endless Summer est tourné par Bruce Brown en 1962/63 et sort en 16 mn en 1964. Bruce Brown fait alors partie des cinéastes surf comme Bud Browne (son aîné), John Severson, Greg Noll de la fin des 50’s/début 60’s dont les films de pur surf (les surf movies, à ne pas confondre avec les beach movies d’Hollywood) remplissent les salles communales de Californie avec un public de férus des vagues. Du hardcore, dirait-on aujourd’hui. Mais Bruce Brown, surfer passionné, a aussi envie de faire une carrière cinématographique, et il se lance dans le projet d’un long métrage, autour d’un tour du monde avec deux jeunes

Lire la suite

Surfer’s Journal 115 en kiosques

Surfer's Journal 115 en kiosques

Avec en couverture Greg Anderson sur une 5’4 lors d’un gros swell aux Mentawai, le Surfer’s Journal 115 (août-septembre) vous propose: — Le portrait de Dave Wassel, big wave rider et lifeguard d’Hawaii qui n’a pas peur des vagues ni des mots… — Pourquoi le single fin ? Réponse avec l’analyse détaillée d’un surfer-shaper expert du single fin, Dave Parmenter. — La Maestra. Rencontre avec Maya Aguilar, institutrice dans son village mexicain et devenue surfeuse chez elle — Les affres de la création, avec le voyage épique de Derek Hynd en Australie l’Ouest pour un film joignant surf finless et musique classique. — Taylor camp. Témoignage et photos d’une vie communautaire hippie-surf à Kauai (Hawaii) début 70’s, expérience salutaire qui reprend son sens aujourd’hui. — Voyage à Hokkaido, île nord du Japon, où les surfers sont aussi snowboarders, pratiquent un art de la glisse pure dans les vagues comme sur les pentes

Lire la suite

Le surf partout

Le surf partout

Depuis qu’elle est passée cet hiver sur YouTube et qu’après son géniteur, quelques-uns des meilleurs surfers (et surfeuses) du moment soient allés la surfer, disparaissant dans un petit tube aux délices infinis, la Vague de Kelly est sur toutes les bouches, dans tous les rêves. Avant elle, dans le paradis artificiel dont le surf semble vouloir faire sa seconde peau sur terre, il y a eu Wavegarden, de nos amis basques, les frères Odriozola dont les ingénieurs de Kelly ont su sans doute habilement s’inspirer pour créer leur déferlement avec cette originalité technique astucieuse de se différer du principe de l’onde océane, très énergivore à produire. Kelly’s Wave, Wavegarden et plus encore. En tous les cas, c’est parti, la vague sort des mers et s’en va déferler partout et pour tous en terres nouvelles. Déjà en Angleterre, prochainement auTexas, bientôt à Paris, Bordeaux, Barcelone, Australie… (dit-on, espère-t-on). La vague artificielle

Lire la suite

The Surfin’ Robots

The Surfin' Robots

Le petit film d’animation de Thierry Los, Forbidden Beach, a remporté le Prix du meilleur court métrage, au Festival du film de surf d’Anglet 2016 (voir palmarès). Un méticuleux travail d’images, sans aucun effet spécial, qui mérite sa récompense, d’autant qu’en ces temps où les replis communautaires asphyxient un peu l’air  partout, cette originale fable de robot surfers, entre voyage et localisme, est un heureux rappel que si les hommes ont parfois des œillères, les vagues n’ont pas de frontières… Bien pour cela qu’elles nous ouvrent l’esprit, précieux donc de nos jours ! A regarder donc.

Lire la suite

Expression session

Expression session

Dernière réalisation de Jack Coleman, cinéaste qui n’a peur de mettre un peu de “grain de sable” dans ses films pour les rendre plus singuliers que les autres. Avec The Zone, le surf y est expressif, varié et engagé avec des surfers singuliers talentueux comme Alex Knost, Machado, Derek Hynd, Bryce Young, Robin Kegel, David Rastovich, Ryan Burch… Le trailer, ici, donne un bon avant-goût du film qui sort bientôt…

Lire la suite

La rencontre de Cook et de Tupaia

La rencontre de Cook et de Tupaia

    Dans un livre collectif, Vivre en mer*, sous la direction d’Hélène Guiot, ethnoarchéologue, spécialiste de la culture polynésienne, l’article sur la rencontre de Cook et de Tupaia est particulièrement évocateur de la grande culture maritime des anciens Polynésiens.  Ecrit par Anne Di Piazza, archéologue attachée au Cnrs-Credo Aix-Marseille, il révèle aussi la portée de cet événement réunissant deux grands hommes, ayant chacun l’ouverture d’esprit de chercher à se comprendre, malgré la barrière du langage et le fossé culturel. Tupaia est né vers 1725, originaire de l’île de Raiatea. C’est un grand prêtre et surtout un grand navigateur, largement reconnu dans la communauté polynésienne, au moment où le capitaine Cook explore le Pacifique et arrive à Tahiti en 1769, à l’occasion de son premier voyage, à bord de l’Endeavour. Deux ans auparavant le navigateur britannique Samuel Wallis avait déjà accosté à Tahiti et rencontré Tupaia dont la politique a été

Lire la suite

A propos

Surfer’s Journal offre tous les deux mois une source incontournable de plaisir de lecture et de découvertes. Une revue qu’on conserve et collectionne.

 

Recevez notre lettre d'information
  • En soumettant ce formulaire, je consens à ce que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande et de la relation commerciale qui peut en découler.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.